Outils d'utilisateurs

Outils du Site


projets:contredesign_-_contrecube

CONTREDESIGN - ContreCube

Fiche projet


Table des matères

Le Design crée un monde à l’échelle de l’homme. Le Contredesign rappelle à l’homme l’échelle du monde.

Conception

Le Design crée un monde à l’échelle de l’homme. Le Contredesign rappelle à l’homme l’échelle du monde.

Le Contredesign produit les seuls objets en ville qui projettent l’échelle du monde. Dans la ville, lorsque l’Homme a tout construit à son échelle, le Contredesign situe l’Homme par rapport au monde. Un objet de Contredesign est un objet de projection. Il construit un rapport de formes pour projeter l’échelle du monde.

Plusieurs Contercubes ont été réalisés avant ce projet. Ici, le but est de concevoir des Contrecubes qui puissent être réalisés en fablab. Les choix de techniques et les matériaux changent. Le choix des machines s'est porté sur les découpeuses laser qui peuvent réaliser, précisément, la découpe et la gravure que nécessite la fabrication des ContreCubes. Pour l'instant, les pièces ont été réalisées en contreplaqué mais d'autres matériaux peuvent être utilisés, le PMMA par exemple. Ici est présenté la fabrication du ContreCube « King Kong ».

Plus d'info sur le contredesign et la conception de ces pièces avec cette vidéo/conférence : https://vimeo.com/129903507

Réalisation

1/ Calcul du volume de King Kong

La première étape a été de mesurer le volume de King Kong. Pour cela, son poids a été estimé en fonction de sa taille dans le premier film de King Kong de 1933, lorsqu'il est avec l'actrice Fay Wray (qui sert d'échelle)…

2/ Calcul du rapport de forme

Le ContreCube crée un rapport de forme entre une forme en négatif et la forme en positif qui contient la forme en négatif. Dans le cas du ContreCube, ces formes sont des cubes. On calcule alors un rapport entre ces deux formes de sorte qu'il y ait le même rapport entre le cube en négatif et le cube qui le contient qu'entre le cube qui contient et King Kong lui-même. Le petit cube en négatif est appelé microcube, le cube plus grand qui le contient est appelé macrocube.

Il suffira, alors, de projeter une fois le rapport et on pourra se projeter le volume de King Kong. Autrement dit, en projetant, c'est comme si le macrocube devenait le microcube de King Kong. Le macrocube devient King Kong, le microcube devient le macrocube. Ok? Il sera plus simple de projeter une fois la pièce construite.

3/ fabrication du fichier

Pour ceux qui décideront de créer des ContreCubes : Le générateur de boîtes présent sur ce wiki peut servir de point de départ pour créer le cube. Puis, un trou carré doit être réalisé sur la face du dessus, aux dimensions précises qu'indique le rapport de forme calculé.

Ici, pour faciliter la fabrication de la pièce, le rapport de forme a été calculé de sorte à ce que le microcarré fasse 1 cm de côté.

On utilise du contreplaqué de 5 mm d'épaisseur. Si on superpose 2 épaisseurs de ce contreplaqué on a 1 cm d'épaisseur, soit la profondeur du cube en négatif que l'on souhaite réaliser. Il suffit alors de découper, à côté des pièces pour le ContreCube, une autre pièce avec elle aussi un trou carré de 1 cm de côté. Si on colle cette pièce en dessous du trou carré créé sur la face avant du cube et qu'on rajoute un fond, alors on obtient un cube en négatif de 1cm de côté.

4/ découpe de la pièce de contredesign

On envoie le fichier créé avec Inkscape ou téléchargé à la découpeuse laser. En générale, la couleur noire correspond à ce qui doit être gravé, la couleur rouge à ce qui doit être découpé en premier, la couleur bleu à ce qui doit être découpé en second. Tout cela est spécifié dans la notice qui accompagne chaque fichier. Les réglages machines sont ceux indiqués sur ce wiki pour du contreplaqué 5mm.

5/ montage des pièces

Je recommande de poncer les pièces après la découpe pour enlever le bois noirci par la découpe au laser. Ensuite, un repérage préalable de l'emplacement des pièces et de leur positionnement respectif l’une par rapport à l’autre facilitera l'assemblage. Après, il ne reste plus qu'à coller. Je recommande une colle glue à prise immédiate. Une plaque de contreplaqué étant rarement parfaitement droite, c'est le moment, lors du collage, de redresser les parties éventuellement légèrement tordues en ajustant bien les arrêtes du cube entre elles.

Il vaut mieux commencer par coller les pièces qui forment le cube en négatif, après il est trop tard…

6/ Finition

Un ponçage général permet ensuite d'uniformiser les articulations. Un enduit à bois peut-être utilisé pour combler les jours éventuels. Une finition peut être réalisée à volonté : cirage, vernis, peinture, etc…

Suites du projet

Maintenant, il ne reste plus qu'à vous projeter le volume de King Kong.

Bien sûr, les ContreCubes pouvant projeter toutes sortes de volumes en fonction de leur rapport de forme, libre à vous de créer les contredesigns qui vous plaisent (dans le respect de la licence creative commons BY-SA-NC du Contredesign)

Photos

projets/contredesign_-_contrecube.txt · Dernière modification: 2015/06/23 16:29 par jpbasello