Régine Poussin, l’éducation au code, sans ordinateur

Si d’aventure vous venez visiter le Living Lab, vous risquez de croiser une douzaine de petites croix en adhésif noir posées sur le sol. Il s’agit de l’espace de jeu imaginé par Régine Poussin, médiatrice numérique et fondatrice de Bluesoos, un site dédié à l’éducation du numérique.

Imaginé et testé au sein du Carrefour numérique², son atelier a pour objectif d’apprendre les bases de la programmation aux enfants, sans utiliser d’ordinateur. Pour m’expliquer le principe, Régine me fait une démonstration et transforme le quadrillage de croix en parcours sur lequel elle va jouer le rôle d’un robot. Sur mon ardoise, j’écris de haut en bas les différentes commandes qui la feront avancer ou pivoter à droite et à gauche. Mon objectif est de lui donner des instructions pour qu’elle se déplace et récupère des petits points verts posés sur les repères, tout en évitant les obstacles. Une fois terminé le verdict tombe : j’ai bien évité tous les obstacles mais certains enfants ont réalisé des parcours plus économes et plus efficaces en terme de lignes de commandes. La suite de l’atelier se poursuit avec la transposition des commandes sous le logiciel de programmation Scratch pour voir les résultats sur un ordinateur.

Publics jouant au jeu
En me donnant quelques précisions sur son parcours, Régine m’explique comment elle est arrivée avec son projet au Living Lab. Après avoir travaillé comme médiatrice numérique au sein d’une grande entreprise française, cette ingénieure informatique de formation a radicalement changé sa carrière afin de s’orienter vers l’apprentissage numérique à destination des plus jeunes. Ce qui me plaisait dans mon ancien travail c’était de servir de traducteur et de médiateur entre un client qui avait besoin d’une application et le service informatique. Mais j’ai découvert que beaucoup de personnes ont un rapport ambigu vis à vis des outils numériques et des réseaux sociaux. Ils les utilisent sans savoir comment ça fonctionne et ne savent pas vraiment éduquer leurs enfants sur ce sujet. C’est pour ça que j’ai voulu changer mon travail et aider les enfants, et les parents, à mieux s’éduquer sur ces questions.

Pour cela, elle a lancé sur son site un webzine à destination des enfants et de leurs parents sur les bonnes pratiques numériques. Elle monte aussi une série de jeux et d’animations à destination des instituteur·trice·s, afin de donner les bases du code informatique sans la contrainte des outils. Le jeu est une porte d’entrée vers des notions d’informatique comme les bugs ou même l’histoire de la programmation. On peut expliquer par exemple que c’est bien une femme, Ada lovelace, qui est la première programmeuse informatique, et que les ordinateurs ou les tablettes ne fonctionnent pas par magie mais sont les résultats d’un long progrès technique.

Si Régine affine toujours ses ateliers au sein du Living Lab au fur et à mesure des tests qu’elle effectue avec le public, la prochaine étape sera un peu plus technique. Une fois que les enfants ont démystifié le code, ils me demandent tous de faire l’essai avec un robot. du coup je suis en train d’en construire un avec mon fils a partir d’un Arduino.

David-Julien Rahmil

Laisser un commentaire

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter