Origine d’un événement : Au Fil Du Plastique

Au Carrefour numérique², le respect de l’environnement est un sujet qui nous tient à cœur. Nous essayons d’intégrer de plus en plus cette dimension dans nos activités : tri au Fab Lab, accueil et animation des Repair Cafés, réflexion sur les matériaux utilisés, résidences Living Lab portant sur des initiatives citoyennes dans le domaine environnemental, ateliers de surcyclage, etc.

Au Fab Lab, un constat lié à l’impression 3D revient régulièrement depuis quelques années. Cette technologie permet, certes, de produire des pièces pour réparer des objets mais engendre également de nombreux déchets, qui, à ce jour, ne sont pas revalorisés. Des initiatives existent, comme par exemple le projet Precious plastic, mais aucune n’est en place au Fab Lab du Carrefour numérique².

Cette revalorisation de nos déchets plastiques est également un problème global dans nos vies. Ce matériau, que l’on jette souvent après une seule utilisation (gobelets, pailles, sacs, contenants alimentaires…), qui est peu recyclé voire non-recyclable, se retrouve aujourd’hui dans nos océans et forme des continents de plastique, affectant considérablement les écosystèmes.

L’un des projets de l’équipe d’animation pour 2018 est de faire naître le débat autour de ce matériau, à l’échelle des Fab Labs mais aussi sur nos modes de consommation de manière général. Un événement qui se nomme « Au Fil Du Plastique » est en préparation et aura lieu les 17 et 18 février 2018, un week-end à noter dans vos agendas !

Deux expositions inspirantes.

Lorsque l’on réfléchit à un événement, la phase préparatoire consiste en un travail de veille sur la thématique ainsi que des prises de contacts : Qu’est-ce qui existe ? Le sujet a t-il déjà été traité ? De quelle manière ? Qui sont les acteur·trice·s ? etc. Il y a eu, entre autres, ces deux expositions. En voici quelques images.

Vies d’ordures

En partant de notre geste quotidien de jeter, l’exposition montre la typologie de nos déchets ménagers. Comment les habitant·e·s de la Méditerranée les collectent, les trient, les valorisent, les subissent. Une remise en question de notre mode de vie.

Conçue par le MuCEM à Marseille, cette exposition est le résultat de trois ans d’enquête‐collecte sur le pourtour méditerranéen.

Œuvre de l’artiste Nils Völker évoquant des sacs-poubelle qui se remplissent et se vident sans cesse.

 

Commune de Torre Annunziata en Italie © Franck Pourcel, 2014

 

Panneau de classification des plastiques : 1 - PET (bouteilles d'eau…) 2 - PEHD (bouteilles de lait…) 3 - PVC (tuyaux, film alimentaire…) 4 - PEBD (sacs plastiques…) 5 - PP (pots de yaourt…) 6 - PS (barquettes alimentaires…) 7 - Autre

Aujourd’hui seuls le PET et le PEHD sont recyclables en France.

 

Ocean Plastics Lab, une exposition itinérante

Après une première escale à Turin en septembre 2017, l’exposition Ocean Plastics Lab a posé ses containers du 7 au 17 novembre sur la place de l’hôtel de ville à Paris, pour sensibiliser les visiteur·se·s à la pollution de nos océans par le plastique.

Panneaux présentant les cinq principaux types de déchets trouvés sur les côtes : 1 - Filtres de cigarettes, 2 - Bouteilles de plastique, 3 - Bouchons de bouteille et couvercles de tasses en plastique, 4 - emballages et boîtes alimentaires, 5 - Sacs en plastique.

Top 5 des débris ramassés lors d’une campagne de nettoyage de côtes et de cours d’eau – 2016.

 

Dessin de la silhouette d'un oiseau. On voit le contenu de son estomac : paille, bouchon, briquet, couverts en plastique, débris divers, emballage de médicament. Un texte en anglais accompagne le dessin

Ingestion de déchets plastiques par la faune marine.
Traduction du texte :
« Échantillon de recherche.
Ce que les oiseaux nous disent.
Les animaux comme le fulmar boréal (fulmarus glacialis) peuvent servir d’indicateurs de la pollution plastique. Ces oiseaux ne viennent sur les côtes que pour se reproduire, et chassent exclusivement au large. Le plastique retrouvé dans l’estomac de fulmars échoués ne peut donc venir que de l’océan.
Le contenu de l’estomac de fulmars échoués est désormais un indicateur officiel de la pollution marine de la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est (OSPAR) et de la directive-cadre européenne sur la stratégie marine (MSFD).
Le niveau acceptable écologiquement de pollution marine dans la mer du Nord ne devrait pas dépasser 0,1 g de plastique dans 10 % des fulmars échoués. Les chiffres les plus récents, cependant, montrent que 58 % du contenu des estomacs dépassent cette limite. »

Au Fil du Plastique, un événement en préparation.

Au programme de ce weekend événementiel des 17 et 18 février 2018 prochains, des ateliers de fabrication, des projections de films, une réflexion sur la gestion des ressources et des déchets dans le Fab Lab avec l’expertise de Zéro Waste Paris, des présentations de projets réalisés au Fab Lab en lien avec le plastique et le surcyclage, etc. La thématique se prolongera pendant les deux semaines qui suivent, du mardi 20 février au vendredi 2 mars 2018 avec des ateliers pendant les vacances scolaires.

Restez connecté·e·s, sur le site ou sur twitter, plus d’infos à venir bientôt !

Isabelle Chabanon-Pouget

Laisser un commentaire

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter