La documentation, le graal des Fab Labs et autres lieux de bidouille ?

Mardi 29 juillet 2014, une petite dizaine de personnes déterminées et peut-être même un peu téméraires se sont réunies pour discuter de la documentation des projets réalisés au sein d’un Fab Lab. Étonnamment, bien que le sujet ne soit pas des plus amusants, les échanges étaient denses. Focus sur l’une des questions soulevée : c’est quoi documenter et pourquoi s’en donner la peine ?

Matthieu, ancien bibliothécaire jeunesse, désormais médiateur du Fab Lab du Carrefour Numérique² est à l’initiative de ce Meet-up (rencontre sur une thématique annoncée sur le réseau social du même nom) spécial « Documentation ». Sa motivation vient de sa pratique du terrain et d’un constat :

« Certain·e·s utilisateur·trice·s prennent des notes sur un calepin et ne les partagent pas avec les autres. D’autres posent des questions alors que l’information est mise sur notre Wiki (site web collaboratif, NDLR). Alors comment faire comprendre que c’est utile de documenter et de partager ? »

Les profils des personnes qui se sont retrouvées pour ce temps de discussion étaient variés et révèlent combien le sujet est partagé. Il y avait des personnes issues du domaine de la documentation et des bibliothèques, fréquentant des Fab Labs ou bricolant chez eux, de l’ingénierie et de l’informatique, ou encore de l’animation socio-culturelle et technique.

Pour permettre à tout ce petit monde de s’assurer qu’on parlait de la même chose, chacun·e a expliqué dans son jargon respectif ce que recouvrait le terme « documenter » et ce qu’il ou elle en attendait. Petit tour d’horizon :

  • David comme utilisateur assidu du Fab Lab en attend tout simplement de pouvoir refaire ce qui a été fait par d’autres, d’avoir la recette de cuisine.
  • Stéphane, animateur multimédia indique qu’il aimerait trouver des infos pour pourvoir reproduire le projet avec des publics. Des infos sur le matériel nécessaire pour réaliser telle ou telle chose, où acheter le matériel ? Pour quel ordre de prix ?
  • Moi-même j’allais dans le sens de Stéphane en rajoutant que j’attends de la documentation qu’elle indique avec tel projet j’ai appris à faire ça ou ça ou avec ce projet vous apprendrez ça. La documentation gagnerait à ne pas être que techno-centrée. Elle pourrait être là pour favoriser le partage de connaissances en indiquant les notions abordées, les pré-requis nécessaires mais aussi les essai-erreurs. Une personne peut vouloir rechercher un projet en se disant tiens quel projet me permettrai de comprendre le principe de résistance électrique ? par exemple.
  • Pour Fabrice, développeur qui vient du logiciel libre, la documentation c’est super important. On doit y trouver, le “comment marche le logiciel ?” pour les développeurs et le “comment l’utiliser ?” pour les utilisateurs. J’ai donc tendance, dans la documentation que je fais au Fab Lab, à vouloir expliquer mes choix, le “pourquoi j’ai fait ça comme ça ?”
  • Pour Ramez, bricoleur, adepte des systèmes d’information, la documentation est le point de coordination et de conciliation des acteurs d’un projet. Avec les cycles itératifs ou agiles, les méthodes agiles de développement, on fonctionne par essai-erreur (itérations) et selon les retours on réajuste. La documentation y est aussi importante.
  • Et pour Sonia, documentaliste, documenter c’est aller chercher l’information déjà existante sur un sujet, ce n’est pas créer de l’information, c’est la rendre accessible et la question de l’indexation est clef.

Toutes les personnes présentes autour de cette table, partant de leurs propres vécus, semblaient convaincues de l’utilité de documenter… mais rapidement s’est posée la question de celles et ceux qui ne documentent pas. Avouons-le, documenter c’est  contraignant et il existe de nombreux freins (le temps, l’écrit, la prise en main de l’outil, le choix d’une licence d’exploitation…). La petite équipe a donc essayé de lister des arguments pour permettre à chacun·e de mieux saisir les enjeux et de contribuer au partage de savoirs.

Il en ressort que la documentation ça peut servir, à toi utilisateur·trice qui ne consulte pas et/ou ne réalise pas encore la documentation de tes projets, à :

  • gagner du temps
  • gagner de l’argent (exemple : échange de bon plan, ne pas gaspiller son matériau parce que tu ne savais pas que « non, cette machine ne découpe pas de médium de plus de 10 mm »)
  • ne pas abimer le matériel (que tu ne pourras plus utiliser par la suite car tu l’auras mise hors-service)
  • améliorer tes pratiques
  • ne pas te blesser ou blesser les autres
  • te valoriser en ligne
  • gagner en autonomie
  • optimiser ton projet
  • permettre à d’autres de collaborer à ton projet
  • favoriser sa réutilisation ou son intégration dans d’autres projets

Pour le lieu (Fab Lab, hackerspace…) et la communauté, encourager la documentation ça apporte :

  • un gain de temps
  • une connaissance de la communauté et de ses différentes compétences (pratique pour mener des projets en commun de savoir qui sait faire quoi)
  • éviter d’avoir à répéter x fois la même chose à chaque nouvel·le arrivant·e
  • soutenir le partage de connaissances
  • créer un sentiment d’appartenance et de contribution à la communauté
  • faciliter et rendre possible le travail à plusieurs

En attendant la prochaine rencontre « Documentation », vous qui fréquentez (ou pas) ces lieux partagés de création, qu’entendez-vous par « documentation » et qu’en attendez-vous ?

L’intégralité des échanges est en ligne (prise de notes collective en vrac) : http://lite4.framapad.org/p/docfablab

Laurence Battais

5 commentaires

  1. Preau

    Franchement j’ai lu mais je n’ai pas compris… peut être que moi aussi j’avais une définition du mot documentation toute autre… je pensais « documentation à consulter sur place » pour trouver des idées / méthodes / informations sur ce que je veux réaliser…

    Et il faudra dire à Mr Ramez que ses dires sont incompréhensible pour le commun des mortels… ;)
    Gwen

  2. Pingback: La documentation, le graal des Fab Labs et autr...

  3. Bonjour, et merci pour cet article !

    Je suis chef de projet web de La Casemate et nous avons mis en ligne le nouveau site de notre Fab Lab au mois de juin dernier.

    Nous avons constaté que sur la version précédente du site, les utilisateurs documentaient très peu leurs projets, pour les raisons que vous évoquez dans votre article.

    Un des freins principaux résidait dans la difficulté à appréhender les écrans qui permettent de déposer un projet : il faut du temps pour prendre en main une interface de publication de CMS ou de Wiki et l’expérience utilisateur n’est pas toujours au rendez-vous, ce qui décourage beaucoup de personnes.

    Nous avons donc opté pour le développement sur mesure d’une interface épurée, adaptée aux supports mobiles (de plus en plus d’utilisateurs viennent au Fab Lab avec leur tablette), ce qui permet à minima de décrire rapidement un projet et d’ajouter une courte description.

    A partir de là, l’utilisateur peut ajouter des étapes à sont projet, rajouter des visuels, ses fichiers source etc…

    Il peut également ouvrir des collaborations sur son projet à d’autres utilisateurs du site Fab Lab La Casemate.

    L’utilisateur peut également enregistrer des brouillons de son projet avant de le publier et de la partager avec la communauté.

    Il est encore trop tôt pour mesurer l’intérêt du public pour cette approche, mais les premiers retours sont plutôt positifs.

    Je n’ai évoqué ici que la partie outil qui n’est bien sûr pas une fin en soi : en amont, charge aux équipes qui travaillent dans les Fab Lab de sensibiliser régulièrement les utilisateurs à l’importance de documenter !

    Pascal Moutet

  4. Pingback: La documentation, le graal des Fab Labs et autr...

  5. Pingback: Gameplay | Pearltrees

Laisser un commentaire

Le premier commentaire de chaque contributeur est modéré a priori, les suivants sont modérés a posteriori.
Votre adresse mail n'est pas publiée, elle sert simplement à vous identifier en tant que commentateur.

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter