Joëlle Lefort, une institutrice qui sait piquer l’intérêt des élèves

Peggy Sue, une héroïne du cinéaste américain Francis Ford Coppola, retourne dans le passé à ses années lycée. Avec Joelle Lefort comme institutrice, on aimerait tou·te·s être rétro-propulsé·e·s à l’école primaire pour construire, avec elle, des robots animaux.

Ne vous fiez pas aux apparences. Joelle n’est pas tombée dans la marmite de la robotique étant petite. Elle s’est formée avant de pouvoir transmettre ses connaissances à ses petit·e·s élèves. Abonnée au compte Twitter du Carrefour numérique², elle voit passer l’annonce d’une journée de formation. J’ai voulu tout apprendre pour être dans la même situation que mes élèves. Nous sommes en 2013. Le Labo du Lutin et le Carrefour numérique² proposent aux enseignant·e·s de s’initier à la robotique avec les Lego Mindstorm. Elle se jette à l’eau. Seule enseignante dans le groupe composé d’une dizaine de personnes, tous animateur·trice·s TICE (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement), elle accroche difficilement. Je n’ai pas tout compris à la programmation ce jour là, mais j’ai entrevu la formidable plus-value pédagogique de ce type d’outil lorsque la formatrice nous a raconté son expérience dans une école, avec des CM2 : réaliser un animat (phasme robotique) qui reproduisait les comportements de fuite et de déplacement de l’insecte. Ça fait « tilt ! » dans la tête de Joëlle qui décide de fabriquer des robots imitant les abeilles.

Petite précision. Joëlle est institutrice mais aussi… apicultrice. Elle a trois ruches en forêt d’Ermenonville. D’où lui vient sa passion des abeilles ? Peut-être de Maya, une héroïne de son enfance ? C’est sûr, Joëlle est amoureuse des animaux et de la nature, elle est membre de L’Agrion de l’Oise, une association des Amis de l’Insectarium de Picardie. Mais difficile de partager sa passion des abeilles avec ses élèves, les vraies étant parfois piquantes.

Avant de se lancer, elle s’inscrit à un hackathon, toujours au Carrefour numérique². Là, Épaulée par trois élèves ingénieurs complètement fous, elle apprend à programmer le robot Nao. De retour dans sa salle de classe, elle est remontée à bloc. En 2014, Joëlle est fin prête pour construire des robots abeilles avec ses élèves en CM1 de l’école élémentaire Louise Michel à Creil. Les élèves se sont d’abord exercé sur des robots coréens réputés pour être plus faciles d’accès. J’ai directement commandé des kits au constructeur. Ils ont passé cette étape haut la main, alors j’ai mis en place des ateliers Lego Mindstorm. En parallèle, les élèves dessinaient les robots, se documentaient sur le comportement des abeilles…, explique Joëlle.

Video réalisée par Betul, inspirée par les abeilles.

En quelques mois, les CM1 construisent et programment cinq robots au comportement différent : reine, exploratrice, butineuse, gardienne, maçonne, ouvrière.

Préparation du Showbeez.

Au printemps 2015, c’est l’heure pour Joëlle de récolter le miel de son projet original. Lors de la 5ème édition de la Journée de l’innovation, organisée par le ministère de l’éducation nationale, elle remporte un prix sur le thème « Le numérique au cœur des apprentissages et dans la relation pédagogique ».

Pour autant, Joëlle n’a pas pris la grosse tête et cette année, avec les Savanturiers, ses élèves en CM2 vont aider une peluche tétraplégique à recouvrer l’usage de ses membres. Toujours habituée du Carrefour numérique², Joëlle quitte tous les mois la Picardie pour venir à Paris aux ateliers robotiques.

Evelyne Jardin


Suivez Joëlle Lefort :

Laisser un commentaire

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter