Du Scratch au Swing

Au détour du Fab Lab, une discussion entre médiateur·trice·s du Carrefour Numérique².

Olivier : Kodh, c’est un ami de longue date, plusieurs fois champion du monde de turntablism, il a fait partie d’un des premiers crew de DJ, Audiomicid. Il y a quelques temps, il a fait une vidéo de trente secondes présentant une platine portable. La vidéo est devenue virale dans le milieu, et on lui a passé des commandes.

Kodh a fabriqué cet objet pour pouvoir se rapprocher du public, comme n’importe quel autre musicien·ne. Lui il était toujours coincé derrière sa table !

Il était déjà dans la perspective de laisser son concept ouvert, mais il a aussi été approché par l’industrie qui voudrait en faire une petite production, et jouer sur la rareté de l’instrument. Mais dans ce cas de figure, il perd la main sur son produit, alors pour le moment il refuse ces propositions, et préfère voir ce que ça lui apporte de le faire chez nous.

Mélissa : Comment il en est arrivé chez nous du coup ?

Olivier : J’avais vu sa vidéo et un jour où on se retrouvait après une longue période s’en s’être vus, on en a discuté. Il s’était déjà renseigné sur les Fab Labs, donc je lui ai proposé de venir voir chez nous. Il fut donc mon invité surprise pour la fête de la musique 2014, pendant laquelle il nous a fait une démonstration de sa platine portable et a répondu aux questions de nos utilisateur·trice·s curieux·ses.

Entre-temps, il a eu la possibilité de rencontrer DJ Nu-Mark, du groupe Jurassic 5 notamment, qui lui a passé commande de cet instrument.

Mélissa : Et donc, là il est entré dans la phase de construction ? Ça se passe comment ?

Olivier : Ça se passe bien, mais il attend encore des pièces. Lui il dit que c’est du hack de plusieurs choses : un peu de combines, et beaucoup de récupération d’objets techniques déjà existants. C’est le lien entre tous ces objets qu’il veut laisser libre, pour pouvoir rajouter des modules par exemple. Mais il n’a pas réinventé la platine ou le fader.

Mélissa : Ça se passe bien, ça se passe bien… il s’était pas foulé le poignet ? Ou plutôt non, c’était une tendinite. Il a passé la journée à scier des trucs, sans s’échauffer. Il n’a pas réalisé qu’il en faisait un peu trop ! Bref, le lendemain, il avait perdu une bonne partie de la mobilité de sa main. Après quelques jours de repos, ça s’est arrangé, mais maintenant il fait plus attention… apprendre de ses erreurs, le credo du Fab Lab !

Olivier : Il le dit lui-même d’ailleurs, sur son blog : 04 – On s’étire bien ! La vibration de la GST peut te déplacer les os du poignet […] Je n’ai pas suivi l’étape 4, ça va faire mal.

Thierry : J’ai des photos de lui, où il est à se demander ce qu’il va bien pouvoir faire de tout son matériel. Super concentré mais avec un air un peu perdu aussi.

Mélissa : De mon côté, je voulais qu’on refasse un Meetup autour de la musique dans les Fab Labs, mais avec un coté plus démonstration, pratique, que juste de la discussion. Il y avait Mathias qui venait présenter une harpe sensorielle, et ça m’a paru logique que Kodh vienne présenter sa platine.

Olivier : Ça a super bien marché d’ailleurs, y a plein de gens qui se sont initiés au scratch pour la première fois. Adrien par exemple.

Adrien : Ah non, moi c’était au premier Meetup que je l’ai rencontré. Je revois des échanges très naturels, dès la fin de son introduction. Je me souviens que les chaises étaient installées comme pour une conférence, et au final les participant·e·s ont complètement changé d’attitude, c’est devenu super convivial.

Matthieu : J’ai des photos d’Isabelle et David en train de scratcher, moi, par contre.

Thierry : C’est aussi le premier à avoir documenté ailleurs que sur notre wiki.

Olivier : Oui, il a utilisé son blog alors qu’à la base c’est pas trop le sujet.

Mélissa : C’est bien, il s’est réapproprié le contrat d’utilisation du Fab Lab : il se sent plus à l’aise sur son blog, donc il bosse dessus plutôt que sur notre wiki.

Thierry : C’est pas mal pour inspirer d’autres personnes : le wiki c’est bien mais on peut faire autrement.

Olivier : Sans compter que du coup il a sa liberté de ton, et son réseau surtout, qui n’a probablement jamais visité notre wiki.

Intrigué·e·s par l’instrument de Kodh ? Vous pouvez le rencontrer au Fab Lab, ou nous poser des questions en commentaire, on fera le relais.

Échanges presque bruts entre l’équipe du Carrefour Numérique² :
Olivier, Mélissa, Thierry, Adrien et Matthieu.

Laisser un commentaire

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter