Dessine-moi le Carrefour numérique²

Vous l’avez peut-être croisé au Fab Lab, sur un escabeau déposant un sticker ou au Living Lab pour un focus group spécial graphisme ? Si vous lisez cet article ou que vous êtes abonnés au compte Twitter du Carrefour Numérique², vous avez déjà vu son travail, car le design est à chaque fois de lui ! Jérémie Cousin, jeune graphiste-designer arrivé chez Universcience depuis quelques mois, nous parle de son travail marqué par l’expérimentation et le « faites-le vous-même ».

Un crayon à la place de la main

Jérémie a toujours  dessiné, depuis tout petit et durant toute sa scolarité. Ses notes de cours étaient de véritables carnets de croquis où son imagination se libérait (et même encore lors de nos réunions internes il ne parvient pas à maitriser sa main…. mais chuuut !). C’est passionnel : je n’arrête jamais de dessiner, ça ne me quittera jamais.

Il consacre son temps libre à voir des expositions, dessiner, peindre ou faire de la photographie argentique. Jérémie a donc transformé son appartement parisien en laboratoire pour faire ses propres tirages. Bien qu’il ait fait un bac scientifique, c’était une évidence pour lui de s’orienter vers les arts.

Après une formation dans une école d’arts appliqués de Rennes (LISAA) et un stage de fin d’études pour la post-production (chez Publicis), il a décidé de compléter sa formation de graphiste par le volet « Web » qui lui manquait  en reprenant une formation en alternance. C’est ainsi que ce graphiste, avec un crayon à la place de la main,  est arrivé chez Universcience sur un poste d’infographiste-multimédia, à la grande joie de toute l’équipe du Carrefour Numérique².

Un graphisme en cohérence avec l’esprit du lieu

Jérémie réalise les éléments graphiques du Carrefour Numérique²,  jusqu’à présent disparates ou inexistants. Il cherche à faire quelque chose de cohérent, reflet des activités du Carrefour Numérique² et qui peut s’exporter sur plusieurs supports. Il a entre autre créé le graphisme du dernier programme papier origami ou des stickers et goodies spécifiques pour des événements, et c’est aussi lui qui se cache dernière le design de ce blog ou qui réalise le graphisme d’un futur jeu vidéo sur la démarche Living Lab.

Fin observateur, il est parti des pratiques des personnes (plutôt jeunes) qui fréquentent le lieu, des mots-clefs associés aux projets Fab Lab et Living Lab et a fait des recherches d’images s’y rapportant. Il voulait quelque chose d’industriel un peu comme les schémas de machine, quelque chose de mathématique et qui  fasse penser au jeu vidéo, l’un des axes du Living Lab. Il a donc décidé de partir sur une base isométrique qui permet de faire des choses en 2D comme en 3D. Cette base isométrique permet de faire autant des typos que des illustrations. Ça peut clairement faire penser au pixel art ou aux jeux à l’ancienne en 8 bits sur Gameboy. Il a défini un code de trois couleurs pour garder une cohérence à l’ensemble de ses productions, le rouge de la Cité des sciences, le vert pour le numérique et le jaune pour égayer le tout.

Après avoir lu dans  un texte de présentation du Carrefour Numérique² ces trois piliers : « User Experience, Do It Yourself, Intelligence collective », il a proposé à l’équipe de donner un visage au Carrefour Numérique² en réalisant trois personnages correspondants. Ces derniers vivent désormais sur différents supports, ils sont collés dans le lieu en format géant, illustrent le site, se déclinent en goodies, apparaissent dans le programme…

Le Fab Lab et le Living Lab pour un graphiste, ça ouvre des possibilités !

Ses productions sont empreintes du lieu. Selon Jérémie, la particularité en travaillant ici est d’avoir à disposition les machines du Fab Lab et de pouvoir avoir le retour d’utilisateurs sur ses propositions graphiques au Living Lab. Très ouvert à la critique, il a d’ailleurs accepté de soumettre à des futurs utilisateurs les graphismes qu’il réalise actuellement pour un jeu vidéo. Le but  de ces focus groups est de s’assurer la reconnaissance des personnages car le jeu sera sans consignes textuelles.

Débrouillard, Jérémie apprécie aussi de pouvoir réaliser de A à Z, du dessin à la fabrication, ses créations. Le programme origami a été fabriqué maison avec des imprimantes lambda A3 et la découpeuse laser. Celle-ci a permis de perforer les feuilles, faire un pré-pliage pour la boite.

Utilisateur du lieu, au même titre qu’un·e autre utilisateur·trice, il trouve aussi intéressant de montrer aux autres comment on a produit telle ou telle chose et de donner envie de faire. Il aime l’entraide et l’ambiance du lieu et quitte souvent son bureau pour y travailler. Le Fab Lab permet de faire des choses jamais faites, ouvre des possibilités que l’on n’a pas dans une agence de pub par exemple ou une imprimerie… on peut ici expérimenter.

Il aime donc le côté laboratoire et l’esprit open source qu’il a découvert ici. Il a d’ailleurs décidé de partager les fichiers ci-dessous pour ces raisons Partager ces trois personnages, ça leur permet de vivre et de ne pas rester exclusivement dans le Carrefour Numérique², ça permet de diffuser mon travail mais aussi l’image du Carrefour Numérique². Il tient, comme un appel à libérer la créativité, à préciser pour celles et ceux qui souhaiterait les imprimer pour réaliser des stickers qu’il y a un fichier avec les contours en magenta prêt à être imprimés.

Alors à vos imprimantes !

Laurence Battais

[Fichiers] Licence CC BY-NC-ND (pas d’usage commercial, pas de modification) – Jérémie Cousin :

Laisser un commentaire

Le site "Carrefour numérique², qui veut du rab'?" fonctionne avec WordPress.
Ce site a été développé par Jérémie Cousin à partir du thème Imbalance2.
se connecter